Il y a des raisons pour lesquelles Nike a adopté le slogan « Just do it ». En fait, l’expression est peut-être née avec Amelia Earhart, qui affirme : « Le moyen le plus efficace de le faire… est de le faire. »

La manie de la procrastination mérite une attention particulière parce qu’elle est très répandue et également très onéreuse. En plus de vous voler du temps, la procrastination peut vous amener à remettre en question votre propre valeur et vos capacités. C’est une pratique dangereuse qui, si elle est utilisée en permanence, se nourrit d’elle-même, devient plus forte et plus nuisible.

Vous pouvez stopper votre procrastination avec la formule suivante :

Motivation + énergie + action = résultats

La motivation génère de l’énergie. L’énergie cultive l’action. Et l’action, in fine, produira toujours des résultats. Toute action que vous posez va générer de l’énergie et vous emmener d’un lieu de stagnation à un environnement de mouvement.

La première étape consiste à apprendre ce qui vous motive. Pour beaucoup de gens, c’est la promesse d’une récompense. « Dès que j’aurai terminé ce Power Point pour la conférence de la semaine prochaine, je m’occuperai de moi en prenant une pause-café. »

Pour d’autres, c’est de pointer les éléments d’une « to do list » ou de faire, après coup, une liste des réalisations quotidiennes. Peut-être aimez-vous fêter vos réalisations avec des amis ou des collègues.

Quel que soit ce qui vous motive, apprenez à vous en servir chaque fois que vous faites face au barrage de la procrastination. Une fois que vous aurez fait ce premier pas, votre énergie commencera à se mettre en route.

Un petit avertissement, cependant : votre énergie peut disparaître rapidement à moins que vous n’ayez une raison forte et convaincante de faire d’abord ce que vous devez faire. Pensez au sens et au but. Connaître votre but est le moyen le plus puissant de vaincre la procrastination. Vous ne cesserez pas de faire ce que vous aimez faire. La procrastination chronique est en fait un grand appel à vous réveiller qui vous dit : « Peut-être que tu travailles sur les mauvaises choses, ou que tu te diriges dans le mauvais sens. Trouve un chemin différent ! »

Nous avons tous entendu des histoires comme celles de l’avocat qui a acheté un vignoble et est devenu vigneron, ou du directeur commercial qui a ouvert un restaurant. Bien qu’une telle stratégie de changement radical de vie ne soit peut-être pas un bon choix pour vous aujourd’hui, il est possible de trouver de la passion dans votre travail en mettant l’accent sur les parties que vous aimez et en minimisant ou en donnant du sens aux parties moins attrayantes.

 

Ne vous laissez pas aspirer dans les sables mouvants de la procrastination. Si, sur votre liste, vous avez plus d’éléments que vous ne pouvez raisonnablement accomplir, il existe deux façons d’aborder le problème :

1. Attaquez-vous en premier lieu aux petites tâches désagréables, ennuyeuses ou routinières et éliminer-les. Cela créé une dynamique et vous pourrez passer à quelque chose de plus important et intéressant. Ou,

2. Prenez la tâche la plus difficile ou le plus gros problème et commencez. Donnez-vous un délai. « Je vais travailler pendant 30 minutes et voir jusqu’où je peux aller. » De petites bouchées, prises régulièrement, rendent le travail moins intimidant.

 

Si l’état de « surcharge » est devenu un mode de vie qui étouffe votre créativité et votre productivité, réévaluez votre situation. Quelles tâches ou quels projets pouvez-vous déléguer ? Qu’est-ce qui pourrait être complètement éliminé ? Rester dans un état constant de surcharge produit exactement le contraire de ce dont vous avez besoin. Cela accapare votre énergie, étouffe votre passion et votre enthousiasme.

 

Voici le défi : si vous savez que la procrastination vous coûte, regardez chacune des composantes ci-dessus pour décider comment vous pouvez les mettre en action cette semaine :

1. Qu’est-ce qui vous motive, quel est le sens de vos actions ? Quelles récompenses stimulantes pouvez-vous vous accorder après l’action ?

2. Quelle est votre passion ou votre but ? Comment pouvez-vous générer plus de passion dans le travail que vous faites en ce moment ?

3. Souffrez-vous de surcharge ? Que pouvez-vous déléguer ou éliminer, dès aujourd’hui ?

4. Quelles petites mesures pouvez-vous prendre maintenant pour faire avancer les projets clés ?

 

Si vous mettez en œuvre ces stratégies anti-procrastination, votre énergie va se développer, votre élan augmenter et les résultats seront inévitables.