Pas d’augmentation + pas de promotion = pas de motivation

Si la culture des années passées a souvent été, pour les salariés, la quête aux promotions, l’état de l’économie actuelle et ses répercussions sur la croissance des entreprises rend cette démarche plus aléatoire car les augmentations et les promotions se raréfient.

Bien que beaucoup se disent : « Je devrais être reconnaissant d’avoir un travail et une paye », ce n’est pas la façon dont ils se sentent au fond d’eux-mêmes. Le fait est qu’ils se sentent coupables de s’inquiéter des augmentations et des promotions alors que d’autres sont carrément au chômage.

Cette situation peut être vécue difficilement, en particulier pour les personnes qui ont voulu (et mérité) une promotion et se rendent compte qu’il va falloir attendre encore un moment pour l’obtenir. Le sentiment que cela ne se produira jamais les mène au découragement et à perdre espoir.

Le défi pour mes clients (et certainement pour beaucoup d’entre vous) est de savoir comment rester motivé au travail lorsque vous avez moins d’incitations. Voici six stratégies qui peuvent vous y aider :

Concentrez-vous sur les tâches que vous maîtrisez.
Même si vous pouvez penser que vous ne maîtrisez rien et que ce sont les circonstances qui vous contrôlent, il y a beaucoup de choses dans votre travail que vous pouvez « posséder » et vous feront vous sentir bien. Faites une liste de ces tâches et définissez des objectifs pour chacune d’entre elles. Ensuite, lorsque vous atteignez les objectifs, trouvez des moyens de célébrer le résultat et de vous récompenser vous-même.

Définissez de nouveaux objectifs personnels dans votre travail.
Oubliez les augmentations de salaire et les promotions pour les six prochains mois (ou jusqu’à ce que l’économie s’améliore). Au lieu de cela, identifiez trois ou quatre nouveaux objectifs personnels que vous pouvez atteindre. Envisagez des possibilités de formation ou de développer des compétences qui vous rendront plus performant et donc plus « commercialisable ».

Soyez volontaire pour un projet difficile ou une opportunité de développement.
Recherchez une tâche qui peut vous aider à sortir de la routine quotidienne. Considérez même des projets totalement en dehors de votre domaine d’expertise, mais qui pourraient compléter votre expérience et vous ajouter de la valeur. Ceux-ci peuvent vous dynamiser et vous motiver. Une fois terminés avec succès, ils pourront être ajoutés à votre CV.

Concentrez-vous sur d’autres sources de motivation.
Faites une liste de cinq ou six choses que vous trouvez agréables dans votre travail actuel ou un travail que vous avez occupé par le passé. Pensez à des choses qui génèrent chez vous une certaine énergie : faire du mentorat d’un junior, faire des présentations, organiser un événement spécial, représenter votre groupe dans des comités, etc. Ensuite, efforcez-vous d’ajouter plus de ces sujets dans votre routine quotidienne.

Positionnez-vous pour des temps meilleurs.
Alors que d’autres personnes jouent la carte de la victimisation, considérez cette période comme une opportunité pour être plus visible, pour vous construire une réputation d’équipier fidèle et performant. C’est seulement une question de temps avant que les promotions et les augmentations ne reviennent et, à ce moment-là, votre nom apparaîtra tout en haut de la liste.

Recherchez des opportunités de motivation en dehors du travail.
Alors que votre vie professionnelle peut sembler à l’arrêt, ne laissez pas ce sentiment envahir votre vie personnelle. C’est un excellent moment pour rétablir votre équilibre de vie. Entraînez-vous et emmenez votre famille ou vos amis faire une excursion en plein air. Peut-être vous rendrez-vous compte que les augmentations et les promotions ne sont pas aussi importantes que vous le pensiez.
Récemment, deux clients sont venus me parler de leur carrière. De manière prévisible, les deux travaillaient dans des entreprises en réduction d’effectifs.

Le premier client avait entendu des rumeurs selon lesquelles il pourrait y avoir une autre série de licenciements dans les prochaines quatre à six semaines. Il voulait des conseils sur la façon d’éviter d’en être victime. Il recherchait essentiellement des stratégies de survie.

Le deuxième client (une femme cette fois-ci) était confronté à une situation similaire. Il y avait tout autant d’incertitudes dans son entreprise, mais elle avait une mentalité complètement différente. La question qu’elle m’a posée était en substance : « Comment puis-je profiter de la réduction des effectifs pour faire progresser ma carrière ? »

Si votre entreprise est en réduction d’effectif, je vous encourage à vous poser la même question. Les périodes de turbulences créent des opportunités. Les problèmes à résoudre sont plus nombreux, tout comme les risques à prendre et les défis à relever. C’est un terrain fertile pour un futur leader.

Comme dit le sage : « Le caractère ne se forge pas dans la crise, il s’y révèle. » Et si vous avez du mal à rester motivé pendant ces temps difficiles, les conseils ci-dessus vous y aideront et vous fourniront le carburant pour poursuivre l’aventure.