Admettez-le : vous vous sentez coincé dans votre vie.

Vos amis et collègues progressent dans leurs activités, leurs relations affectives et leur vie professionnelle. Quant à vous, vous avez des sueurs froides en vous demandant ce qu’il va advenir de votre vie.

Vous avez des rêves mais vous ne savez pas comment les réaliser. Vous avez essayé tant de choses, mais cela n’a pas fonctionné. La vie n’est vraiment pas facile.

Alors que vous épongez la sueur de votre front, une autre pensée surgit et vous fait froid dans le dos.

« Ma vie aura-t-elle un sens ? »

Dans un monde en proie à des problèmes de récession mondiale, comment pouvez-vous espérer avoir une vie professionnelle épanouie ? Peut-être que les choses iraient mieux si vous étiez né à une autre époque…

Comment mener une bataille pour survivre contre le monde entier ?

Est-ce tout ce qu’il y a dans la vie ?

Peut-être Dieu a-t-il une liste restrictive de personnes auxquelles il accorde la chance et que vous n’en faites pas partie.

 

Notre plus grand piège mental

Un jeune éléphant de cirque était enchaîné à un poteau. Malgré toutes ses tentatives pour se libérer, les chaînes ne cassaient pas.

Au fil des années, devenu adulte, il est resté captif des mêmes chaînes. Pourtant, compte tenu de sa puissance, les chaînes n’auraient jamais pu lui résister.

Mais il a cessé d’essayer.

Son esprit supposait que la chaîne était toujours plus forte que lui, alors qu’il lui aurait suffi d’un seul coup pour se libérer. Mais à moins qu’il n’eut été prêt à remettre en cause son hypothèse de base, il n’en était pas capable.

Notre esprit fait des suppositions pour combler des lacunes d’informations. Il fait des suppositions sur des informations inconnues pour tirer des conclusions trop souvent erronées.

Nos suppositions peuvent être fausses, de même que nos prédictions. Et lorsque les hypothèses concernent notre accomplissement dans la vie, il est essentiel de s’assurer à 1 000% que ce ne sont pas de fausses hypothèses.

« Les hypothèses sont les lentilles à travers lesquelles nous voyons le monde. »

Voici une liste d’hypothèses erronées basées sur la logique de l’éléphant.

 

1) La vie est toujours injuste envers moi

Paul, trois ans, se dispute avec son père. Son ami de quartier, Jacques, vient de recevoir un jeu vidéo. Paul estime que c’est injuste et demande à son père de lui acheter le même jouet.

Le père de Paul est intelligent. Il sait que son fils a plus intérêt à jouer dans le parc que de se planter devant un écran de jeux vidéo pendant des heures.

Nous nous comportons souvent comme Paul. Nous pensons que d’autres sont privilégiés et profitent des bonnes choses pendant que nous luttons. Mais sous cette pensée commune se cache une idée fausse.

La raison pour laquelle Paul n’a pas eu de jeu vidéo est que son père avait de meilleures idées pour lui. Toutefois, Paul ne le comprendra pas, à moins de changer sa façon de penser. S’il pense du point de vue de son désir limité, il continuera à se sentir victime d’une injustice.

Lorsque vous estimez que la vie est injuste, vous vous limitez. Tout ce qui compte alors pour vous, c’est d’avoir ce que quelqu’un d’autre a.

Mais si vous parvenez simplement à prendre du recul et à réaliser que la vie est une image immense et que votre point de vue n’est qu’une petite partie de cette image, vous rendrez possible une multitude d’autres possibilités.

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir les mêmes choses et expériences que les autres.

Une autre façon d’envisager les choses est de prendre conscience de ce que vous avez et que d’autres n’ont pas la chance d’avoir.

Si le monde comptait 100 personnes, seulement 22 auraient des ordinateurs.

Vous êtes l’une d’elles.

Lorsque vous pensez que la vie est injuste avec vous, rassurez-vous : la vie est « injuste » avec tous ceux qui perdent le contact avec leur réalité personnelle.

 

2) La vie est trop dure pour moi

Dans le film « Endiablé », le héros, champion de l’échec, tombe amoureux d’une fille extraordinaire.

Le diable apparaît et promet de l’aider en lui offrant sept vœux, en échange de son âme. Le héros est heureux. En utilisant les vœux, il pense pouvoir avoir l’avenir qu’il souhaite et qu’il mérite.

Pourtant, chaque souhait se transforme en catastrophe.

Lorsqu’il souhaite être riche, puissant et marié à sa collègue de travail dont il est amoureux depuis longtemps, il devient un baron de la drogue dont la femme le trompe.

Souhaiter ne fonctionne pas. Nous pensons qu’avoir tout immédiatement, comme par magie, nous rendra heureux pour toujours.

Mais ce n’est pas tant le succès qui compte, que la personne que vous devenez dans le processus qui vous y mène. Les challenges sont importants dans la vie.

La vie est perçue comme dure du fait de deux éléments :

Les challenges

Nos luttes sont conçues pour nous aider à devenir une meilleure version de nous-mêmes. Elles nous incitent à sortir de notre zone de confort pour atteindre nos objectifs.

Jouer à Mario Bros. ne serait pas amusant s’il n’avait pas à sauter et à écraser tous ces adversaires pour sauver la princesse.

Sans défi, Mario aurait simplement à courir de gauche à droite et la princesse serait sauvée.

De plus, dans la mesure où l’on sait que la vie ne nous soumet pas à des épreuves supérieures à nos capacités de les surmonter, rencontrer de dures épreuves signifie que la vie nous considère suffisamment fort pour les surmonter. Les épreuves sont donc les compliments que nous adresse la vie.

Les mauvais choix

« Mon travail ne me laisse pas de temps pour ma famille. Je fais continuellement des heures supplémentaires et je ne peux pas prendre de vacances quand j’en ai besoin. La vie est vraiment dure ».

Devinez qui a accepté d’ignorer la valeur Liberté et de se transformer en esclave en signant un contrat pour vendre la majeure partie de son temps ?

Vous avez donné votre temps, votre liberté de choix en échange d’un salaire à la fin du mois. Est-ce vraiment une surprise de ne pas être satisfait de ce que vous obtenez ? (ce choix n’est évidemment mauvais que si le salaire est la seule contrepartie positive à votre travail et que votre activité professionnelle ne vous épanouit pas, car, dans le cas contraire, vous ne vous faites pas ce type de réflexions…)

Pauvre de vous. Vous n’avez même pas pu bénéficier de sept souhaits en échange de votre âme.

Ce n’est pas le seul exemple d’un mauvais choix, mais il décrit assez bien la situation.

Les mauvais choix rendent la vie inutilement difficile.

Tout avoir immédiatement n’est pas l’objectif. Vouloir devenir une personne meilleure est ce qui importe vraiment.

 

3) Je ne peux pas faire confiance en l’avenir

Ne pas savoir comment va se dérouler la vie peut être un sujet d’angoisse. Il n’y a aucun moyen de savoir ce qui va arriver. Des tragédies comme des maladies graves, la mort par accident, des échecs de carrière, etc. peuvent vous faire penser que vous ne pouvez vous appuyer sur rien dans la vie.

Ce n’est pas tout à fait exact.

Certes, vous ne pouvez pas tout prédire dans la vie. Certes, vous n’exercez aucun contrôle absolu sur les événements de la vie.

Mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez avoir confiance en la vie. Il existe des moyens de construire une base solide pour votre vie.

La vie est étonnamment cohérente sous ses airs aléatoires.

La question est donc de savoir à quoi vous pouvez vous fier. Quelles devraient être vos fondations de vie ?

Les valeurs de vie.

Les valeurs de vie sont les connexions qui nous relient à la vie. Elles peuvent servir de base à tout ce que nous faisons dans la vie, et c’est la seule chose dont nous ayons le plein contrôle.

Vous voulez être riche, avoir du temps libre et faire ce que vous aimez ? Vos valeurs pourront être l’abondance, la liberté et la créativité.

Tout ne va pas dans la vie comme vous le souhaitez. Mais si vous animez consciemment vos actions par vos valeurs de vie, vous atteindrez vos objectifs à long terme.

La vie est pleine d’événements aléatoires menant à ce que vous choisissez de créer. La définition, l’organisation et la pratique de vos valeurs de vie est une démarche essentielle sur laquelle vous pouvez être accompagné. Cela changera clairement votre vie.

 

4) La vie est trop compliquée

La vie semble compliquée en raison de ses apparences aléatoires. Lorsque vous vous trouvez devant autant de résultats possibles différents, vous supposez que la vie est complexe. Mais là encore, l’hypothèse de départ cache une vérité sous-jacente.

La vie n’est pas complexe. C’est un ensemble de possibilités inconnues.

Ce sont deux choses différentes.

Un joueur débutant peut trouver le jeu d’échecs complexe. Il y a tellement de règles à retenir que définir une stratégie semble difficile. Quand quelque chose est complexe, c’est difficile à utiliser.

Un joueur de poker professionnel accepte qu’il ne sache pas quelles cartes lui sont distribuées. Face à l’inconnu, nous apprenons à nous attendre à un large éventail de résultats possibles.

Quelle que soit la puissance supérieure qui a construit cet univers, peut-être que notre cerveau humain n’est simplement pas assez intelligent pour en concevoir la globalité. Mais le fait que nous ne sachions pas tout sur la vie et l’univers n’implique pas que la vie soit complexe.

Cela signifie que nous devons nous préparer à un large éventail de résultats possibles, tout comme le joueur de poker qui essaie de faire de son mieux avec les cartes qui lui sont distribuées.

Mais est-ce que cela importe que nous pensions que la vie est complexe ou pleine d’inconnu ?

En fait, oui, car croire que la vie est complexe est une pensée auto-limitante. Vous vous attendez à des ennuis et des difficultés partout où vous allez.

Alors que croire que la vie est un ensemble de possibilités inconnues vous ouvre à de nombreux choix qui mènent à ce que vous voulez. Ce n’est pas une pensée limitante.

Soyez ouvert à l’incertitude de la vie.

Afin de tirer parti de l’incertitude, vous devez définir les valeurs de vie majeures pour vous. Elles vous aident à faire des choix personnels pertinent, à choisir parmi différentes options selon des critères qui vous correspondent.

Ça n’est pas compliqué. C’est juste inconnu pour le moment. Mais, si vous le voulez, ce n’est que provisoire.

 

5) C’est la pire période pour vivre

Et si je vous disais que nous vivons à l’époque la plus pacifique et la plus civilisée de l’histoire humaine ?

Prenez un moment et laissez-vous convaincre.

Je peux presque vous entendre objecter avec de solides contre-arguments : qu’en est-il des armes nucléaires, de la cruauté envers les animaux, de la discrimination raciale, du réchauffement climatique, du terrorisme et d’innombrables autres problèmes ? Je dois sûrement me tromper.

Eh bien, je ne le pense pas. Et voici pourquoi.

Vous savez que nos livres d’histoire sont remplis de récits d’atrocités, d’exécutions publiques, de meurtres pour l’honneur, de batailles qui n’ont aucun sens, etc.

Si le bon gars perd la bataille contre le méchant, que va-t-il être écrit dans les livres d’histoire ?

« C’était un grand homme, mais je l’ai tué pour avoir sa femme. Je ne suis pas une bonne personne » ?

Évidemment pas. Les gagnants écrivent l’histoire pour qu’on pense du bien d’eux et non pour valoriser les personnes qu’ils ont massacrées.

Vous ne pouvez donc pas trop vous fier aux données historiques, car cela dépend en grande partie de l’auteur des récits.

Les rois du passé se sont battus pour des conquêtes et des richesses illusoires, tuant d’innombrables personnes.

Parce que nous ne sommes témoins « directs » que des problèmes mondiaux actuels, nous pensons que ce sont les moments les plus troublés de notre histoire.

Mais nous vivons à une époque où les problèmes sociaux sont réglés principalement par des débats politiques et non par des armées sur le champ de bataille.

Nous traversons les déserts en prenant l’avion et non à pied. J’écris cet article et vous pourriez le lire de l’autre bout du monde.

Vous pensez toujours que ces temps sont les pires ?

Certes, nous avons encore des problèmes à résoudre. Il n’y a jamais eu de moment parfait. Mais les temps actuels sont les meilleurs que l’histoire humaine ait connu.

Pour chaque raison de se sentir malchanceux, il y en a mille de se sentir chanceux.

 

6) Je suis un être isolé, déconnecté du monde

Avez-vous déjà pensé à la vie comme une bataille dans laquelle c’est vous contre le monde entier ?

Eh bien, détrompez-vous, parce que ce que ce qui suit pourrait vous étonner.

Tout, dans ce monde, est connecté à vous.

Si vous avez étudié les sciences à l’école, vous devez déjà avoir une idée de base de la façon dont toutes les choses sont composées : des mêmes molécules.

Pour les personnes qui n’ont pas étudié les sciences, voici une présentation simplifiée à l’extrême.

Toute la matière (tout ce que vous voyez autour de vous) est composée des mêmes blocs de construction de base. Si vous décomposez les pierres, l’eau, votre peau ou tout autre matériau en parties de plus en plus petites, celles-ci finissent par se composer des mêmes éléments de base.

La matière peut être de différents types (eau, oxygène, or, etc.) et états (solide, liquide et gazeux), mais toutes choses sont identiques. Vous n’êtes pas différent des étoiles dans le ciel. Ultimement, tout n’est qu’énergie.

En fait, l’univers entier est une danse bi-directionnelle de matière et d’énergie. L’énergie se condensant en matière et la matière reconvertie en énergie.

Cela peut sembler scientifique et geek (ou simplement débile…), mais c’est aussi une porte ouverte sur une réalité qui n’est pas évidente dans notre vie quotidienne. Cela implique que, puisque tout est constitué des mêmes éléments de base, nous sommes tous connectés les uns aux autres.

Comme une goutte d’eau dans l’océan n’est, en fait, pas une goutte d’eau, mais l’océan lui-même.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie que vous pouvez cesser de penser à vous-même en tant qu’individu ayant peu de relations, de liens avec votre environnement, et luttant pour survivre dans un monde étranger. Vous n’avez plus à vous battre contre votre environnement pour réussir votre vie, mais simplement à en tirer parti.

Toute chose est en vous. Accepter cette unité apporte un profond respect pour la vie et vous permet de l’utiliser efficacement pour votre bonheur et celui de tous.

Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi aider d’autres personnes vous fait vous sentir si bien. Parce qu’en aidant les autres, vous vous aidez vous-même. L’égoïsme intelligent, c’est l’altruisme.

Vous êtes le tout, pour peu que vous l’acceptiez.

Vous êtes l’univers et l’univers c’est vous.

Tenez-vous tête haute.

 

 

Oui. Se sentir coincé dans la vie, c’est nul.

Les idées fausses vous ont retenu jusqu’à présent. Mais plus maintenant.

Alors engagez-vous.

Engagez-vous à abandonner ces idées limitantes.

Engagez-vous à accepter consciemment vos rêves et à relever les défis avec une nouvelle conscience.

Engagez-vous à briser les chaînes qui vous retiennent prisonnier depuis longtemps.

Maintenant vous êtes libre.

La vie n’est plus un camp de la mort, c’est une profusion de trésors cachés. Elle promet une richesse phénoménale aux plus courageux qui sont prêts à se débarrasser de leurs peurs et à pénétrer dans l’inconnu.

Imaginez que votre nom figure sur la liste des chanceux. En fait, tout le monde y est inscrit.

Comme un marin aguerri, éloignez votre navire du port. Vous savez que la mer ne vous fera pas de cadeau. Vous devrez probablement combattre les pires tempêtes imaginables. Mais vous êtes prêt. Et toutes les difficultés déboucheront sur l’aventure et le bonheur que vous recherchez.

En fin de compte, tout cela en aura valu la peine.