Si vous aviez le choix, préféreriez-vous avoir raison ou être aimé ?

Philippe | 6 octobre 2017 | 0 commentaires

Si notre perception de notre environnement dicte nos certitudes personnelles, notre instinct grégaire nous pousse à vouloir être aimé. Alors, entre avoir raison ou être aimé, faut-il faire un choix, et si oui, lequel ?

Vous ne pouvez pas être la personne que vous voulez vraiment sans changer votre système de croyance, à moins, bien entendu, que vous soyez déjà la personne que vous voulez être, auquel cas, que faites-vous à lire un blog de coaching de vie ?

Pour passer de qui vous êtes à qui vous voulez être, vous devez penser différemment. Il n'y a aucun moyen de faire autrement.

Comme Einstein l'a dit : « Nous ne pouvons pas résoudre un problème avec la même pensée que celle que nous avons utilisée pour le créer ».

Je suis sûr que vous voyez parfaitement le sens de cette affirmation. Si vous continuez à adopter les mêmes pensées, comportements et actions que vous avez toujours eues, la plupart du temps, vous obtiendrez les mêmes résultats.

Si cela est si évident pour quiconque y pense sérieusement, pourquoi tant de personnes sur terre ont-elles du mal à faire évoluer leur système de pensées ? Si c'est votre cas, qu'est-ce qui vous empêche de vous dire : « OK, alors comme ce que j'ai fait jusqu'ici n'a pas fonctionné aussi bien que prévu, il est temps de changer les choses »

La réponse est que rien ne vous empêche de le faire... Euh… En fait si, il y a que votre cerveau rationalise et il faut toujours qu’il ait raison.

Croyez-vous en Dieu ?

Si c’est le cas et que vous pratiquez une religion particulière, passez une journée en vous disant que tout ce en quoi vous croyez est faux. Adoptez la conviction que la religion est, comme Karl Marx l’a déclaré, « l’opium du peuple » et que Dieu n'est pas plus réel que Blanche Neige.

Ou peut-être, si cela vous pose réellement un problème d’aller aussi loin, contournez l’obstacle et feignez d’adopter les croyances d'une religion complètement différente.

En revanche, si vous croyez déjà que Dieu est un mythe artificiellement conçu pour donner aux êtres humains une raison d'exister, essayez de vous débarrasser de cette croyance et embrassez momentanément de tout votre cœur cette évidence : il existe vraiment un être suprême.

Essayez d’affirmer, même si c’est seulement pour vous-même, que vous êtes maintenant un chrétien, un musulman ou un juif engagé. Choisissez la religion qui vous met le plus mal à l'aise... si vous osez. Investissez-vous vraiment dans le rôle et pensez à quel point votre vie serait différente avec cette nouvelle croyance.

Je suppose que vous n'avez probablement jamais essayé sérieusement, parce que peu de gens le font. C’est, à mon sens, un peu désespérant, car le seul risque que cela comporte est d'engendrer plus de tolérance dans le monde.

Il est relativement sans risque de dire que beaucoup d’entre nous sommes têtus et que certains feront tout leur possible pour défendre, envers et contre tout, les croyances qu'ils se sont forgées.

Essayez d'interroger quelqu'un sur son idéologie fondamentale (en particulier sa religion) et vous verrez très vite que ce n'est pas la meilleure façon de vous faire des amis et d’avoir une influence sur les personnes que vous souhaitez vous mettre dans la poche.

Mais qu'est-ce qui fait que tant de personnes raisonnables et intelligentes deviennent si dogmatiques quand on les challenge sur leurs convictions profondes et sur leurs valeurs ?

La réalité du sujet est, comme beaucoup de choses, que cela les mène tout droit à la peur de se tromper et les conséquences qui en découleraient ou, plus précisément, les conséquences qu’elles pensent qui en découleraient.

Avez-vous déjà été embringué dans une argumentation virulente et vous êtes soudainement rendu compte que vous aviez raté un truc ? Peut-être avez-vous mélangé deux événements et votre interlocuteur est intervenu pour clarifier le problème.

C’est dérangeant, non ? Limite vexant…

Vous ne vous êtes pas dit tout à coup ; « Bon, je peux mettre cette argumentation de côté maintenant que je me rends compte que je me suis planté. Je peux admettre mon erreur et tout sera parfait avec des excuses complètes de ma part ».

Malgré tout, ce n'est pas vraiment votre faute, car cela se serait accompagné d’une escadrille d'émotions négatives qui vous auraient plongé dans des énergies d’affrontement qui auraient été elles-mêmes si fortes qu’elles vous auraient empêché de reconnaître votre erreur et obligé à mener l'argumentation jusqu’au bout.

Ou, au contraire, vous avez peut-être fait machine arrière tout en essayant de sauver la face en vous appuyant sur votre conviction que l'autre personne n’y verrait que du feu. Ou peut-être que vous faites partie de de ces 5% de personnes qui a présenté des excuses immédiates et complètes, mais même dans ce cas, vous n’en étiez pas vraiment satisfait.

Le problème est que votre cerveau déteste avoir tort et il fera tout ce qui est en son pouvoir pour éviter d’éprouver cette sensation.

Plus il s’est investi dans une idée, plus il déteste qu’elle soit remise en question.

Et dans ces circonstances, votre cerveau supprimera les informations, même pertinentes, qui vont dans le sens contraire à ce qu'il croit. Il recherchera des preuves, même fallacieuses, pour simplement éviter de se créer des doutes. Demandez à quiconque est fortement impliqué en politique de lire un livre écrit par quelqu'un à l'extrémité opposée du spectre et vous saurez ce que je veux dire.

La raison pour laquelle votre cerveau déteste avoir tort est parce qu’il considère cela comme une menace pour son statut et donc pour sa/votre vie.

Avoir tort dans une argumentation sur l'itinéraire le plus rapide pour aller au supermarché n'est pas vraiment un problème, mais se tromper, il y a 10.000 ans, sur l'endroit où le mammouth est en train de paître et obliger votre tribu à marcher 20 kilomètres dans la mauvaise direction en plein cagnard devait en être un.

Et c'est la clé du sujet, votre cerveau évolue encore.

Votre cerveau ne comprend pas vraiment que cette disposition d’esprit n'est plus si importante pour sa survie qu'il y a 10.000 ans. De même qu'il ne se rend pas compte que passer un examen ou demander un rendez-vous amoureux ne constitue pas une menace réelle pour son existence.

Connaître les raisons de cette rigidité ne la fera pas nécessairement disparaître, mais cela devrait la rendre plus facile à gérer.

Si vous comprenez que, dans de telles circonstances, ce n'est que votre cerveau préhistorique qui s’active, vous pourrez alors vous détendre et inviter votre cortex pré-frontal, plus rationnel, à participer à la discussion.

En faisant cela, puis en regardant la situation différemment (c.-à-d. en l’interprétant comme une expérience d'apprentissage ou, mieux, une chance de faire preuve d'humilité), vous remarquerez rapidement que les sentiments négatifs disparaissent.

Ce serait super de penser que vous préféreriez être aimé plutôt qu’avoir raison, mais la réalité est qu’une grande partie de votre cerveau n'est probablement pas d'accord.

En tant que coach de vie, j’accompagnais une femme sur des problèmes d’addiction. Elle se montrait très volontariste, dans son discours, pour sortir de cette situation qui lui gâchait la vie.

Toutefois, malgré nos efforts conjoints, les deux premières séances se sont révélées sans grand effet. Je voyais bien que le problème résidait en grande partie sur le manque d’estime de soi de la personne, mais mes efforts, les exercices et les solutions que je lui proposais ne débouchaient pas sur grand-chose.

Jusqu’au moment où je lui ai demandé de me parler en détail de sa vie de couple. C’est alors qu’elle m’a décrit un mari complètement tyrannique, la maintenant dans un rôle de femme de ménage à peine élargi, qui, après avoir détourné tout son patrimoine, ne lui donnait de l’argent qu’euro par euro. Bref, la maintenant dans un état de dépendance et de dévalorisation permanent… Et y prenant visiblement du plaisir…

Vous vous dites : « encore une fois, il a trouvé la clef du problème et c’est surement quelqu’un de super. La preuve c’est qu’il le dit lui-même… mais quel est le rapport avec la choucroute ? ».

Et bien pas du tout… J’ai ramé comme un malade…

Pendant les deux séances suivantes j’ai tenté de lui proposer des stratégies, douces et moins douces, pour « reformater » la vision qu’elle-même et son mari avait d’elle-même, et me suis rapidement heurté à un refus absolu de la part de la cliente.

Elle avait une idée de la relation de couple très édifiante, répondant à des valeurs d’harmonie, de discussion et de consensus librement adopté, appuyées par une piété religieuse importante. Elle ne voulait, ne pouvait, remettre cela en cause, même temporairement, même en adaptant seulement la forme d’expression desdites valeurs. Ses valeurs avaient beau être à l’opposé de celles de son mari, elle voulait persister dans une démarche qui était interprétée par celui-ci comme un manque de force et d’indépendance et justifiait donc qu’il la maintienne en servitude.

Je lui ai donc dit que je ne pouvais l’aider à résoudre son problème tant qu’elle refusait de s’attaquer à ses causes et que cela n’avait peut-être pas d’utilité qu’elle continue à me voir.

A ma grande surprise, elle a quand même insisté pour que nous poursuivions nos séances. Elle est donc venue me revoir régulièrement, malgré la conclusion, toujours la même, qui intervenait à la fin de chaque séance.

Puis, un jour, elle est arrivée tellement mal dans sa peau, que je n’ai pu m’empêcher de la réattaquer sur le sujet. Elle m’a dit qu’elle n’avait jamais été aussi mal et être prête à tout pour que cela change.

A partir de ce moment-là, nous avons pu entamer un travail efficace sur l’estime de soi, sur l’affirmation de soi et sur l’emploi de valeurs d’unité appropriées pour combattre les comportements de son mari.

Ce travail a, certes, provoqué certains remous dans la vie du couple, ce qui a également nécessité une opiniâtreté dans la démarche malgré les inconforts certains rencontrés, mais a permis de modifier des rapports mortifères entre deux personnes.

Cette femme, en étant capable de remettre en question des comportements inadéquats, bien qu’issus de belles valeurs, a pu retrouver une forme d’estime d’elle-même, un sens à sa vie, une relative harmonie dans son couple et à se sevrer. En la matière, le combat n’est pas encore totalement achevé, mais les augures sont bons…

Pendant longtemps, cette femme a préféré avoir raison qu’être aimé, sans se rendre compte qu’elle pouvait avoir les deux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment ne pas être l’esclave des désirs des autres.
Vous êtes confronté à quelqu’un en colère ? Profitez-en !
Les vertus du silence dans la confrontation.
Êtes-vous dans le déni d'action ? ou comment acquérir de la profondeur.
L’écoute active : améliorer sa qualité d'écoute pour éviter les conflits
Comment mieux gérer les conflits au sein de ses équipes
Quand est-il temps de mettre fin à une relation de coaching ?
Année 2020 : Attention, danger !!!
Route barrée - Quand la vie ressemble à une impasse
Pourquoi vouloir changer qui nous sommes ?
L’organisation du changement en entreprise : évolution ou adaptation
3 façons dont la vie peut vous inciter à devenir égoïste
Passage à la retraite : ne sous-estimez pas le piège !
Vous voulez vous sentir mieux dans votre vie ? Pratiquez le compliment !
Comment ne plus s’inquiéter de ce que les autres pensent de nous
Bien définir les valeurs d’entreprise : un enjeu crucial
Dépendance affective : l’amour n’est pas une marchandise…
Aime les autres comme toi-même… oui, mais c’est quoi s’aimer soi-même ?
La solitude vous pèse ? Détrompez-vous, vous n’êtes pas seul
Toute perception est réalité : 8 étapes pour changer la façon dont les autres vous voient
Développement personnel : les Bisounours face aux requins ?
Pour trouver l’âme sœur : objectif plaisir ou objectif bonheur ?
Pour changer votre travail sans changer de travail : changez d’altitude.
Tenez compte de vos spécificités pour vivre votre réalité personnelle.
La persistance flexible : une voie pour surmonter les obstacles
6 idées fausses qui vous gâchent vie (et comment les abandonner)
Coaching de vie : êtes-vous coachable ?
10 astuces pour définir ses objectifs et réussir sa carrière
Un petit exercice pour évaluer votre estime de soi
Pouvoir et autorité : l’illusion de l'accomplissement
Première impression : comment être plus populaire à l'encontre du mythe
Vous pensez trop ? Repensez vos pensées
Qu’est-ce que c’est que l’état de rupture, et pourquoi est-ce si utile ?
La résolution de conflits : l'une des compétences essentielles du dirigeant.
Pour réussir un changement, comprenez comment réagit votre cerveau
Ne chercheriez-vous pas votre bonheur au mauvais endroit ?
7 moyens simples pour gérer le sentiment de déprime
7 questions pour améliorer votre qualité de vie
Qu’est-ce qu’une entreprise « responsable » ? Part 5
Pourquoi vous avez peur et que faire ?
Qu’est-ce qu’une entreprise « responsable » ? Part 4
Top vie ! Comprendre la manière dont elle élabore ses recettes
Qu’est-ce qu’une entreprise « responsable » ? Part 3
Pour être heureux, ne faites pas confiance à votre cerveau , prenez le téléphone !
Qu’est-ce qu’une entreprise « responsable » ? part 2
Ne pas aider pour mieux aider
Qu’est-ce qu’une entreprise « responsable » ?
Comment faire reculer le seuil d’incompétence ?
Les piliers de la mission d’une entreprise responsable
Comment faire face aux pensées négatives…
Y a-t-il une cohérence entre valeurs d’entreprise et valeurs de vie ?
BONNE ANNÉE !!!!!!!!!
Noël vous sort par les trous de nez ? Ce post est pour vous.
Rétablir une culture d'entreprise dégradée comme clé d’un succès durable
Un truc qui vous bousille méchamment : les croyances erronées.
Comment parvenir à surmonter les envies néfastes ?
Comment savoir où se trouve votre zone de confort
Conversation difficile ? Répondez au lieu de réagir
Cinq étapes faciles pour développer vos compétences de leader.
Trouvez un meilleur moyen pour gérer un conflit !
Voilà une chose pour laquelle vous êtes doué et une chose pour laquelle vous ne l’êtes pas.
La vérité sur la malhonnêteté... ou l'honnêteté rendue possible.
A quoi ressemblerait votre vie si... ? 7 questions pour une meilleure vie
7 façons dont votre cerveau conspire contre vous.
Manque d’argent pour créer votre entreprise ? Voici 3 pistes qui vous aideront.
Coup de blues au boulot ? Peut-être devriez-vous changer de travail…
Vous avez choisi la disruption ??? Vous avez raison !
Comment arrêter de juger les autres ? Le jugement innovant !
La pensée positive chez les dirigeants, c'est important !
La spécificité du coaching de la souffrance
Stop aux cadences infernales ! Coaching en entreprise : la marge de rentabilité inexploitée.
Le perfectionnisme vous attire ? Evitez d'en faire trop !
Executive Coaching ou Coaching de Vie ? Quelle est la différence ?
Méfiez-vous, l’évolution personnelle n’est pas sans conséquences !
Problèmes de couple ? Allez à la rencontre de l’autre.
Utiliser les autres pour avancer !
Jusqu’où irez-vous pour avoir raison ?
Mêlez-vous de ce qui vous regarde ! Alignez intention et action
Les valeurs de vie valent-elles de sacrifier le concret ?
La bonne volonté n’excuse pas l'incompétence ou comment aider constructivement
Gérer l'échec est la seule option...
Vous n’avez qu’une seule vie, mélangez-la !
Qu'est-ce qu'une croyance auto-limitante (et comment l'éradiquer) ?
La question est : comment développer ma capacité d’influence ?...
Féminisme et développement personnel
Burnout : la compétition en œillères
7 raisons pour lesquelles l'humilité contribue à la confiance en soi
Dix conseils pour effectuer des évaluations professionnelles de qualité
Le développement personnel est-il toujours une réussite ?
Légère sensation de vulnérabilité face au regard des autres ?
A quoi tu penses ? Ou de l'importance de la prise de conscience
Plus trop de volonté à disposition ? Qu’est-ce que l'épuisement de l'ego et pourquoi est-ce si important ?
Comment le confort vous tue
Pourquoi le développement des talents en entreprise est important
Comment éviter la colère et de perdre le contrôle
La désobéissance intelligente : suscitez les commentaires constructifs
Des périodes de transition dans votre CV ? Appropriez-vous votre histoire
7 distractions stupides que tout leader devrait éliminer.
Pour surmonter la négativité, vivez la meilleure version de vous-même.
Mets tes lunettes et écoute comme ça sent bon… Tu comprends ?
Comment se sortir d’une petite embuscade post-réunion.
Pourquoi vous ne faites pas ce que vous savez que vous devriez faire.
7 réponses gagnantes pour contrer les manipulateurs maléfiques.
Comment faire face « à la crise de la quarantaine »
Comprendre la complexité : utilisez 7 axes de la pensée éthique
La stratégie Pacman ou comment s’assurer d’un mode sans échec
Victime de rumeurs sur votre lieu de travail, comment réagir ?
Vous avez un destin ! Et voilà 3 façons de commencer à l'accomplir.
Vous voulez motiver votre équipe ? Devenez coach plus que manager.
Mauvaises habitudes : la raison secrète pour laquelle elles sont difficiles à rompre.
La résilience peut-elle vous différencier en tant que leader ?
Pas trop épanoui ? 3 composants essentiels pour une belle vie.
La confiance collective dans votre entreprise... ? 5 conseils pour l’accroître
25 citations méconnues sur le développement personnel.
Les 7 saboteurs de succès à éviter dans les affaires
15 caractéristiques de votre cerveau utiles en développement personnel
Transformer l’échec en réussite : 3 réactions envers vos collaborateurs.
Les 7 péchés capitaux du développement personnel
Arrêtez les travaux forcés, retrouvez le goût de la vie, même au travail.
Pour résister aux tentations, augmentez votre volonté
Vous avez trop à faire ? Comment déléguer efficacement
Bonne année 2018 ! 14 pistes pour plus de bonheur
La méthode pour faire le bon choix : ça fonctionne !
Marre de faire le travail de vos collaborateurs à leur place ?
Comment être sûr de faire le bon choix : une méthode qui fonctionne
Vous débutez en tant que patron ? 4 pièges à éviter
Vous pensez être le champion de l'auto-sabotage ?
Pour réussir aujourd'hui dans l’entreprise, vous avez besoin de sagesse.
Contre le sentiment d’abandon : apprendre à s’aimer soi-même. Part 2/2
Vous voulez atteindre rapidement vos objectifs ?
Contre le sentiment d’abandon : apprendre à s’aimer soi-même. Part 1/2
Procrastination : qu'est-ce que cela vous coûte et comment y remédier ?
Une maladie grave peut-elle être considérée comme un cadeau ?
La négociation d’affaires : on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre
Léger manque de confiance en soi ? Avez vous pensé au courage ?
La marque d'un grand patron : responsabilisation de ses collaborateurs
Qu’allez-vous vous dire dans votre lit, lors de votre dernière nuit sur terre ?
Optimisation du travail d'équipe : identifiez les maillons faibles.
Pourquoi l'épreuve ? Attraits et pièges du côté obscur de la force
Pourquoi l’épreuve ? Attraits et pièges du côté obscur de la force
Mauvaise nouvelle à annoncer ? Communiquez efficacement auprès de vos collaborateurs
Faites-vous trop de choses à la fois ? Les 7 points pour répondre
Échanger valeurs de vie contre problèmes, est-ce que ça vaut le coût ?
Vous connaissiez ce truc pour augmenter, de façon garantie, votre créativité ?
Si vous aviez le choix, préféreriez-vous avoir raison ou être aimé ?
Un peu submergé ?... Quelques trucs pour sortir la tête de l’eau.
Tentation de devenir végétarien ? Voici les raisons pour vous éviter d’y succomber.
La gestion du capital humain vous paraît être un casse-tête ? 9 règles simples pour vous en sortir.
Vie de couple : comment sécuriser et éviter le crash.
Besoin de résultats ? 6 Stratégies pour construire une équipe plus forte
Votre environnement vous effraie ? Voici comment éradiquer vos peurs.
Sept étapes pour une communication claire et efficace
Pour garder votre motivation au travail, suivez le guide !
Que feriez-vous si vous aviez 10 000 000 € ?
Quelques trucs pour augmenter votre estime de soi
Ne soyez pas un loser : Les 7 comportements perdants – part 7 : l’égocentrisme.
Comment améliorer votre communication en période de crise.
Ne soyez pas un loser : Les 7 comportements perdants
part 6 : le pessimisme.
Vous vouliez accroître votre productivité ?
Voilà 14 façons d’y parvenir !
Ne soyez pas un loser : les 7 comportements perdants
part 5 : la victimisation
Être mieux écouté par les autres :
9 conseils pour améliorer votre communication
Ne soyez pas un loser : les 7 comportements perdants
part 4 : l’agressivité
Burn out en approche ? Quelques conseils pour l'éviter.
Ne soyez pas un loser : les 7 comportements perdants
part 3 : l’ostracisme
Relations au travail : 5 comportements pour améliorer vos relations avec des collègues difficiles
Les 7 comportements perdants
part 2 : la critique
Leadership au féminin : les trois essentiels qu'il vous faut connaître.
Avez-vous l’influence d’un leader ?
5 points pour développer votre leadership
Ne soyez pas un loser : 7 comportements perdants à éviter - Part 1
Apportez une nouvelle vigueur dans votre travail
Vous voulez avoir des collaborateurs performants ? 7 points essentiels pour y parvenir
Besoin d'aide pour faire avancer votre carrière ???
Connaissez vous les 6 fondamentaux pour développer un avantage concurrentiel au travail ?
Comment être heureux
10 méthodes pour changer une mauvaise habitude
Le pire karma du monde
Les 7 clés du développement personnel
Surveille ton langage !
Et si l’épreuve avait un sens ? Part 2 : l'apport de la numérologie
Et si l’épreuve avait un sens ? Part 1
Contre le sentiment d’être submergé : la fragmentation
Etirer sa zone de confort ou comment maîtriser son évolution
La curiosité nous sauvera
N'attendez pas d’être mort pour vous détendre
Le sacrifice des élites
Une petite stratégie pour mieux dormir
La comparaison entraîne-t-elle la satisfaction ?
Managez-vous pour obtenir le meilleur de vos équipes ?
Que feriez-vous dans la vie si vous saviez que vous ne pouvez pas échouer ?
Mauvaise journée ????
Système de valeurs – 4ème Partie/4 : La confrontation
Système de valeurs – 3ème Partie/4 : L’action par les valeurs
Système de valeurs – 2ème Partie/4 : La hiérarchisation des valeurs
Le Système de valeurs – 1ère Partie/4 : Le choix du Camp
Comment connaître vos valeurs peut vous rendre plus heureux – 4ème partie/4 : La tolérance
Comment connaître vos valeurs peut vous rendre plus heureux – 3ème partie/4 : Liberté
Comment connaître vos valeurs peut vous rendre plus heureux – 2ème partie/4 : L’intégrité
Comment connaître vos valeurs peut vous rendre plus heureux – 1ére partie/4 La Paix intérieure
Comment vaincre la peur de parler en public
Comment obtenir une confiance instantanée en utilisant l'ancrage de la PNL
Pourquoi les bonnes résolutions de début d’année ne donnent rien
Peut-on reprendre la maîtrise de sa vie quand c’est l’environnement qui est déstabilisant ?
Prenez le contrôle de votre réalité personnelle
La dictature de la réalité collective est-elle une fatalité ?