Je ne pense pas qu’il y ait vraiment de péchés capitaux en matière de développement personnel, mais parfois… l’attrait d’un titre un peu dramatique…

Je rencontre, toutefois, des personnes qui font les mêmes erreurs encore et encore, et vous n’êtes pas obligé d’en faire partie.

Si, malgré tout, c’est le cas, vous pouvez veiller à éviter les sept erreurs suivantes :

 

1 . Penser qu’être dur avec soi-même est la meilleure façon de progresser.

Vous ne pouvez tout simplement pas vivre la meilleure version de vous-même en étant dur avec vous-même 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Je n’ai jamais eu de client qui me dise se faire violence de manière courante et obtenir autre chose qu’une dévalorisation de leur vie et un effondrement de leur estime de soi.

Le refrain habituel à ce stade est : « mais si je ne me bouscule pas moi-même, je ne parviendrai jamais à rien ».

Ça, ce sont des conneries.

Je vais vous dire… faisons un marché.

Vous allez être cool avec vous-même pendant une semaine, et si, à la fin de cette période, vous vous sentez plus mal dans votre peau, vous pourrez dire que je suis le coach de vie le plus incompétent du monde.

Même si le plaisir n’est pas forcément la priorité absolue, faites-vous plaisir en faisant preuve de compassion et d’empathie envers vous-même.

L’auto-compassion n’est pas une complaisance envers soi-même, elle n’est ni égocentrique, ni égoïste.

C’est raisonnable, efficace, et la bonne chose à faire quoi qu’il en soit. Et l’énorme avantage est que les gens qui se sentent bien dans leur peau ont beaucoup plus de chances de réussir leur vie que les autres.

 

2 . Penser que la stabilité et/ou la sécurité sont atteignables

Travailler avec les clients par le biais de leurs valeurs de vie est le travail le plus important que je fasse et il est crucial que je comprenne vraiment ce qui les motive profondément.

Je vois régulièrement les valeurs de « sécurité » et/ou de « stabilité » dans les listes que les clients rédigent en début de processus.

Même si je les laisse dans le cadre de l’exercice, je vais toujours expliquer par la suite que ce ne sont pas vraiment des valeurs de vie.

Et la raison pour laquelle ça ne peut pas être des valeurs est parce que d’une part elles ne relient pas et ensuite, elles sont complètement inaccessibles.

Des gens riches deviennent pauvres, des gens en bonne santé tombent malades, des entreprises prospères font faillite et certains mariages heureux finissent par un divorce.

De plus, nous mourrons tous, peu importe la stabilité ou la sécurité dont nous croyions disposer.

Je ne dis pas qu’il faille être imprudent et ne jamais rien planifier. Je dis cependant, qu’il semble illusoire de poursuivre des objectifs comme la sécurité et la stabilité parce que vous ne les atteindrez au mieux que d’une façon très éphémère.

Tout ce que vous ferez, c’est faire face à des situations négatives comme la perte d’emploi, le divorce ou n’importe quelle épreuve que vous n’aurez pas su prévoir, car il vous fallait la vivre pleinement.

Vous pouvez être sûr d’une chose, c’est que que vous ne pourrez jamais être durablement en sécurité et en stabilité dans aucun autre domaine que celui vos valeurs de vie.

 

 

3 . Penser que vous n’allez pas bien parce que vous ne savez pas quels sont vos objectifs de vie

Au moins la moitié de mes clients n’ont aucune idée de ce qu’ils veulent de la vie, ils savent seulement qu’ils en veulent plus.

Et devinez quoi ? C’est parfait comme ça. C’est mon travail de les aider à clarifier ce qu’ils veulent.

L’établissement d’objectifs personnels est facile, vous n’avez vraiment pas besoin de consulter un coach de vie pour ça.

Savoir quels sont les objectifs à vous fixer est une toute autre affaire, et c’est souvent la partie la plus délicate.

Si vous vous sentez déprimé parce que vous ne savez pas ce que vous voulez faire quand vous serez grand, voyez le péché numéro 1…

Peut-être n’êtes-vous simplement pas censé savoir déjà, ou peut-être avez-vous juste besoin d’aide ?

La seule chose que je sais à coup sûr, c’est qu’il y a des centaines de millions de personnes dans le monde comme vous. D’ailleurs, en parlant de ça….

 

4 . Vous pensez être plus bizarre que tout le monde

D’une manière assez régulière, je vois le regard du « vous n’allez pas le croire » sur le visage d’un client.

C’est le regard qui m’indique qu’ils pensent qu’ils vont me dire quelque chose qui va me faire tomber par terre de surprise.

Comme je ne bouge pas une paupière, ils vivent un moment de doute sur le fait que je les ai bien entendus.

C’est suivi par une incertitude sur mon état mental, parce que je ne semble pas plus préoccupé que cela par la confession de leur évidente folie furieuse.

Et enfin, ils semblent un peu soulagés quand je leur explique que je ne suis pas inquiet parce que j’ai déjà entendu déjà cent fois ce genre de choses et qu’ils ne sont pas aussi insensés qu’ils le pensaient ; ils sont simplement un être humain avec un problème d’être humain.

Vous pouvez penser que vous êtes un peu bizarre et que vos problèmes sont un peu plus graves que ceux des autres, mais vous avez certainement tort.

Nous sommes tous un peu bizarres !

Évidemment, je ne peux pas affirmer avec certitude que vous ne dépassez pas certaines limites, mais les années d’expérience en tant que coach de vie me font en être quand même relativement sûr.

 

5 . Penser que quelqu’un d’autre peut décider à votre place

Je suis coach de vie et en tant que tel, certaines personnes qui me contactent pour la première fois pensent que c’est mon travail de leur dire ce qu’ils doivent faire.

Ce n’est pas le cas.

Mon travail consiste à poser de bonnes questions en matière de développement personnel et à aider à réfléchir différemment afin de pouvoir utiliser cette nouvelle perspective pour apporter des changements bénéfiques dans la vie.

Je suis vraiment heureux et reconnaissant que vous lisiez mon blog, mais comprenez bien, je ne peux, et ne pourrai jamais savoir par moi seul ce qu’il vous faut exactement.

J’ai conscience de ce qu’il me faut pour moi, et, à partir de mon expérience d’années de coaching de vie, je peux deviner le genre de choses qui pourrait vous convenir, mais c’est le plus loin que je ne puisse jamais aller.

Chacun doit faire son propre chemin dans la vie.

Bien sûr, vous pouvez lire, vous pouvez regarder, vous pouvez recueillir des conseils de personnes que vous respectez et vous pouvez même consulter un coach de vie si vous êtes avisé.

Mais, en dernier recours, vous devrez prendre la pleine et entière responsabilité (et voir le paragraphe numéro 1 si vous pensez que cela signifie être dur avec vous-même) et décider ce qui est bon pour vous.

Et oui, avant que vous ne le demandiez, cela s’applique aussi à ce post. S’il n’a pas de résonance ou n’a aucun sens pour vous, alors ignorez-le, et moi aussi d’ailleurs, en tout cas sur ce sujet.

 

6 . Penser que la prochaine chose vous rendra heureux

Faites-vous partie du « monde des 20% » comme tant de personnes ? Celles qui croient que 20% d’argent en plus les rendront heureuses, ou une maison 20% plus grande leur permettra enfin d’être tranquilles, ou que 20% de qualifications en plus signifiera qu’elles sont assez intelligentes.

Vous êtes intelligent (ne discutez pas, voir n°1) et je vais supposer que vous savez que le bonheur va de l’intérieur vers l’extérieur et non le contraire.

Comme je l’ai déjà dit, les recherches en psychologie positive suggèrent que 10% de vos niveaux de bonheur sont dictés par votre environnement, 50% sont génétiques et 40% dépendent de votre attitude.

Sachant cela, qu’est-ce qui vous empêcherait de travailler sur votre attitude pour être plus heureux (en supposant que vous vouliez être plus heureux) plutôt que de vous escrimer à essayer de changer votre environnement. *

Faites le calcul. Un ajustement d’attitude n’est pas seulement plus facile, il a plus de chances de réussir.

 

* N.B. : Même si vous modifiez votre environnement, à moins que ce soit quelque chose d’important comme sortir d’une relation abusive, l’adaptation hédonique se fera rapidement et vous serez de retour à la case départ : en vouloir plus.

 

7 . Penser que vous devez avoir toutes les réponses

Êtes-vous le genre de personne qui doit lire un livre de plus avant de pouvoir lancer votre propre entreprise, ou assister à un atelier de plus avant de pouvoir commencer à mettre en œuvre les conseils de développement personnel dont vous disposez déjà ?

Parfois, vous avez juste besoin de lever votre derrière et agir. Parfois, vous devez vous détendre en sachant que vous n’avez pas toutes les réponses et que vous ne les aurez jamais. Et je veux dire : vraiment jamais !

Dream League Soccer APK 2020 + MOD + OBB Data