J’hésite depuis longtemps à écrire ce post pour deux raisons : d’une part ceux qui pourraient le lire et ne seraient pas encore dans une démarche de développement personnel me traiteraient d’halluciné et ça pourrait les guérir à tout jamais de faire un effort dans cette direction ; d’autre part, faire référence, de façon ouverte, à ce genre d’outil auprès de la partie de ma clientèle constituée d’entreprises pourrait me desservir en détruisant toute crédibilité.
Et pourtant je vais le faire quand même parce que, au-delà de cela, il y a aussi tous ceux qui sont confrontés à des épreuves, petites ou grandes, toutes les personnes qui ont une démarche de développement personnel (à des fins personnelles ou professionnelles), qui pourraient s’en servir avantageusement.
Je suggère donc humblement à tous ceux qui ne se sentent concernés ni par leur développement personnel, ni par celui des autres, de s’épargner la lecture de ce qu’ils ne manqueraient pas de considérer comme des élucubrations absconses.
Je répète, en préalable, que je n’ai rien inventé du tout, que ma seule justification pour aborder ce sujet est le fait que j’emploie l’outil en question depuis plus de 20 ans et qu’il m’a permis d’apporter une assistance efficace à de nombreuses personnes. Sur ce sujet, je me place davantage dans le pragmatisme que dans le prosélytisme.
L’outil en question est la numérologie.
C’est une discipline qui est pratiquée en Asie depuis des millénaires, on peut même dire qu’elle fait partie intégrante des cultures de cette partie du monde. Cette constatation n’est destinée ni à valider, ni à infirmer la chose, mais simplement à poser un fait qui peut justifier qu’on s’intéresse à un tel outil.
Je ne vais pas parler de l’aspect divinatoire de cette technique. Je le connais, mais ne lui prête que peu d’intérêt. Savoir si le 18 août 2019 sera un bon jour pour se marier ou pour conclure une affaire ne me semble être ni d’une fiabilité, ni d’un intérêt notoire.
En revanche, je parlerai des fondements de cette discipline qui m’ont permis d’avoir une efficacité d’accompagnement que je n’ai trouvé dans aucun autre outil.
Pour finir ce préambule, il faut savoir que l’approche par la numérologie est particulière dans ce sens qu’on ne raisonne pas en termes d’événements précis, de nomenclature de situations, mais en termes d’énergies. Ça vous paraît flou ? Je vais essayer de préciser.
Le principe de base est que l’homme s’incarne avec un travail spécifique à accomplir durant son incarnation ; qu’il a choisi librement ce travail et que le sens de sa vie est de l’accomplir pour faire progresser la dimension d’où il vient. Ce travail s’exprime en termes de création d’énergies.
Au moment de l’incarnation, l’homme (ou la femme) perd le souvenir de ce « contrat », mais il a non seulement choisi le travail qu’il (ou elle) a à effectuer, mais également l’environnement (en termes de temps et d’espace) dans lequel l’accomplir afin de maximiser ses chances de réussite.
Le seul lien restant entre ce « contrat » choisi et la situation incarnée d’amnésie est constitué du prénom, du nom et de la date de naissance de la personne. Ce sont des données de départ dans la vie et elles ne présupposent à aucun moment de la manière dont chacun aura réalisé ou non sa tâche tout au long de sa vie. En d’autres termes, elles ne définissent pas une personne, elles ne catégorisent pas, elles posent simplement les bases d’une tâche à accomplir et la façon la plus adaptée pour la personne d’y parvenir.
Vous imaginez l’intérêt de la chose pour tout coach qui souhaite accompagner une personne non pas en appliquant dès le départ une technique normée de développement personnel (même si de telles techniques ont toute leur place en aval de cette première approche), mais pour adapter sa méthodologie au cas très spécifique d’une personne donnée.
Mais, par-dessus tout, vous imaginez l’intérêt de la chose pour celles et ceux qui rencontrent des problèmes, récurrents ou non, sans avoir la moindre idée de la manière qui leur correspond le mieux pour les résoudre : burnout qui évolue en dépression, harceleurs emprisonnés dans des comportements qui ne les mènent nulle part, malades qui se demandent « pourquoi ça tombe sur moi ? », managers qui se demandent comment constituer ou gérer leurs équipes, et même négociateurs qui se demandent par quel biais aborder le plus efficacement le négociateur adverse…
De façon à fixer les idées schématiquement, la numérologie commence par définir le type d’énergie qui doit conduire la vie d’une personne. Il ne s’agit pas de dire de manière péremptoire quelle vie elle doit avoir, cela n’aurait aucun sens, mais plutôt quel type de sensibilité lui correspond le mieux pour effectuer son travail.
Il est donc immédiatement possible de voir si la situation vécue et les moyens mis en œuvre par une personne sont en cohérence avec sa sensibilité directrice ou non. S’ils ne le sont pas, cela permet de suggérer à la personne de se diriger vers ce chemin personnel en employant, à ce moment-là, des techniques de développement personnel parfaitement adaptées au cas rencontré.
Cette discipline permet ensuite d’identifier les grands domaines pour lesquels la personne dispose d’une forte sensibilité et donc d’une maîtrise innée et ceux, en revanche, auxquels elle devra porter une attention particulière pour les équilibrer en elle-même.
Ces domaines, ou énergies, à équilibrer en soi-même constituent la base du « contrat » initial. Tant que la personne n’aura pas tenté de développer cet équilibre, elle n’attendra pas son plein potentiel ni en termes d’efficacité, ni en termes de bonheur. De plus, une personne aura d’autant plus de chances de succès pour réaliser son « contrat » qu’elle privilégiera le type de voie, ou d’énergie, qui domine son thème numérologique.
Le système de la numérologie comporte un très grand nombre de qualités, au rang desquelles figure le fait de mettre la personne accompagnée en pleine responsabilité par rapport aux problèmes rencontrés. En effet, si le contrat de départ est librement choisi, ainsi que les moyens pour le réussir, la responsabilité du problème et donc de sa résolution n’est pas à chercher dans l’environnement extérieur, mais en soi-même.
En coaching, le principe n’est évidemment pas de poser le système de la numérologie en vérité absolue – un coach n’est pas un gourou – mais de proposer un travail, généralement nouveau pour la personne coachée, qui la place dans un environnement dans lequel elle a la possibilité de trouver des solutions concrètes.
Je ne rentrerai pas ici dans les détails techniques de la discipline. Sachez qu’ils sont d’une simplicité enfantine, mais qu’au-delà de la technique il y a sa compréhension et son utilisation qui peuvent justifier une formation afin d’en assurer une réelle efficacité.
Je pourrais multiplier les exemples dans lesquels la numérologie m’a prouvé son efficacité, mais le plus simple, pour ne pas vous lasser avec un post trop long, serait que vous essayiez. Si vous êtes intéressé par la matière, il y a un grand nombre d’ouvrages traitant du sujet et je ne saurais trop vous conseiller de vous y référer. Ou, sinon, contactez-moi et venez à une de mes formations… pour rentrer directement dans la dimension pragmatique de cette discipline, c’est peut-être le plus efficace…

Dream League Soccer APK 2020 + MOD + OBB Data