Il y a très peu de choses dans votre vie que vous ne pouvez changer : les gènes dont vous héritez, le son de votre voix ou la personne dont vous tombez amoureux, et encore…

Ce sont les éléments de votre vie que vous apprenez à accepter, à exploiter et idéalement à aimer.

Mais de votre travail, votre patron ou toute l’approche de votre carrière, ça, vous pouvez en changer à peu près toutes les composantes !

Cela peut paraître idiot de dire une évidence pareille, mais cette vérité est la première chose que vous avez tendance à oublier lorsque vous vous sentez frustré au travail.

La frustration dans votre travail, ou votre patron, ou votre carrière limite immanquablement votre vision et vous fait oublier votre puissance, votre capacité à conduire le changement et à inverser la situation.

 

Vous pouvez changer vos conditions de travail

 

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, n’oubliez pas que vous êtes responsable. Vous êtes aux commandes. Vous êtes le capitaine, le pilote. Vous POUVEZ effectuer des changements et faire les choses correctement.

 

Vous avez besoin de preuves ?

En voilà une !

nouveau travail

 

Sinon,

Revenez sur votre vie et rappelez-vous une situation difficile vécue dans votre passé, une qui semblait impossible à vivre à l’époque. Ne l’avez-vous pas assumé et poursuivi votre chemin ? N’avez-vous pas créé le changement dont vous aviez besoin ? Vous êtes intelligent, débrouillard et puissant et vous l’avez déjà prouvé.

Eh bien, ce n’est pas différent. Vous avez le pouvoir de faire évoluer positivement votre situation professionnelle.

Bon… d’accord… une fois qu’on a dit ça, reste encore à savoir comment et à le faire effectivement…

Tout d’abord, la question est de savoir ce qui doit changer exactement dans ce qui vous rend malheureux au travail. Faut-il changer de métier, de patron ou de carrière ? Décomposons la démarche.

 

Étape 1 : Identifier le maillon faible dans la chaîne de réussite

 

La chaîne de réussite est la somme de tout ce qui, pour vous, définit le succès.

 

Les éléments d’une chaîne de réussite peuvent inclure, sans s’y limiter, le bonheur que vous procure votre travail, la fierté et l’enthousiasme que vous y ressentez, une relation particulièrement bonne avec votre patron, être reconnu et apprécié au sein de l’entreprise en général, apprécier votre rémunération et vos perspectives d’évolution.

 

Tous ces éléments sont connectés les uns aux autres dans la chaîne de réussite, mais un seul maillon faible peut être facteur de lourdeurs, voire même, s’il est ignoré, briser la chaîne du succès.

 

Vous devez protéger votre chaîne de réussite contre la fragilisation du maillon faible. Votre tâche est alors d’identifier d’où provient cette faiblesse dans votre travail et de résoudre ce seul problème précis. Vous comprenez ?

 

La vérité qui dérange

Vous ne pouvez pas réparer le maillon faible d’une chaîne avec du sparadrap. Vous devez supprimer le maillon et le remplacer par du solide. C’est, bien sûr, inconfortable. Les sparadraps sont beaucoup plus faciles à mettre en place. Oubliez le sparadrap et choisissez le vrai remède.

 

Identifiez le maillon faible puis, en réfléchissant et en vous posant des questions, trouvez au moins 3 réponses.

 

Plus les réponses à ces questions vous viennent facilement, plus votre chaîne de réussite est faible.

 

Les questions

Dois-je changer de métier ? Comment savoir si je dois changer de métier ?

Dois-je dois changer de patron ? Comment savoir si je dois changer de patron ?

Dois-je changer mon approche professionnelle ? Comment savoir si je dois changer mon approche professionnelle ?

 

Exemple de réponses

 

Lorsque votre travail est le problème, la réponse peut être :

Je sais que je dois changer de métier car la vision de l’avenir de cette entreprise n’est pas en accord avec mes valeurs fondamentales d’intégrité et de gratification du talent.

J’apprécie mon patron et mes collègues, mais mes valeurs de vie sont en contradiction avec mon entreprise et si je reste dans ce métier, je vais donc aller à l’encontre de moi-même.

Je veux travailler pour une entreprise qui valorise ce qui est important pour moi et prendre des décisions que je peux respecter et assumer pleinement.

 

Mon travail est le problème. Le maillon faible est mon travail.

 

Lorsque votre patron est le problème, la réponse peut être :

Je sais que, même si j’aime le travail que je fais ici et que je crois en la pertinence de ce que je fais, je dois changer de patron.

Je ne respecte pas mon patron, je ne lui fais pas confiance, et je ne crois pas que nous puissions nous entendre pour résoudre les problèmes et les tensions du passé.

J’aime la compagnie, j’aime la direction et les autres dirigeants de l’entreprise. Je suis tout à fait capable de faire et d’aimer le travail ici, mais j’ai besoin d’un patron en qui je puisse avoir confiance, que je puisse respecter, et avec qui j’aime travailler.

 

Mon patron est le problème. Le maillon faible est mon patron.

 

Lorsque votre approche de carrière est le problème, la réponse peut être :

Je sais que je dois changer mon approche professionnelle parce que je ne suis pas fait pour être salarié dans une entreprise.

J’aime mon patron et mes collègues, ce sont des gens formidables et je suis reconnaissant à l’entreprise de me procurer un travail intéressant et de me payer si bien, mais je suis malheureux.

Je ne peux tout simplement pas fonctionner dans cet environnement et être la meilleure version de moi-même en tant que salarié. J’ai besoin de changer ma façon d’aborder ma carrière. J’ai besoin de liberté, d’être mon propre patron et de décider de mes propres projets.

 

Mon approche de carrière est le problème. Le maillon faible est mon approche de carrière.

 

Maintenant que vous avez répondu aux questions sur votre situation personnelle, la démarche suivante peut s’appliquer :

 

1 . Si vous avez des difficultés pour trouver les réponses

Identifiez le maillon fort en premier. Qu’aimez-vous dans votre travail, votre patron et votre démarche professionnelle ? Répondez à ça. Procédez à l’inverse : éliminez ce qui fonctionne bien et voyez ce qui reste à la fin.

 

2 . Si vous avez identifié plus d’un maillon faible

Il est possible que plusieurs problèmes coexistent, bien sûr. Si c’est le cas, trouvez d’abord le maillon le plus faible. Quelle est la partie la plus douloureuse du moment ? Concentrez-vous sur cela en premier pour l’instant sans perdre de vue les autres problèmes.

 

Étape 2 : Apprenez à examiner les symptômes pour identifier la cause première

 

Avant de pouvoir commencer à résoudre un problème, vous devez connaître quelle en est la cause première. Vous devez comprendre la raison derrière les symptômes pour savoir pourquoi vous êtes malheureux.

Si vous ne connaissez pas ou ne comprenez pas pourquoi vous avez un problème, vous risquez d’identifier un faux problème et de gaspiller ainsi votre temps et votre énergie.

Demandez-vous : quel est la véritable raison derrière vos symptômes de souffrance au travail ? N’hésitez pas à creuser, continuez à vous poser des questions. Affrontez le problème (en tout cas la conscience que vous en avez), le jeu en vaut la chandelle.

Il n’est pas forcément facile d’admettre que vous avez peut-être choisi la mauvaise carrière pendant toutes ces années, dans la mauvaise entreprise ou avec le mauvais patron, mais c’est plus facile que de rester indéfiniment dans une situation de souffrance.

 

Il n’y a pas de mauvaises réponses et vous n’êtes pas un ingrat

Vous savez bien que votre carrière n’est pas une ligne droite remplie de décisions brillantes.

Elle est toujours accidentée et parfois chaotique. C’est une découverte, un voyage, une aventure.

Il n’y a pas de mauvaises réponses aux questions que vous vous posez.

Vous avez le droit d’aimer et de ne pas aimer tout ce qui concerne votre travail, à tout âge, à n’importe quel stade de votre vie. Cela ne fait pas de vous un ingrat. Cela vous rend conscient, attentionné, éveillé et finalement beaucoup plus heureux.

 

Sachez que vous devrez peut-être changer plus qu’une seule chose pour que tout se passe bien.

 

Vous pouvez commencer par votre patron, ce qui vous procurera un peu de bonheur et d’excitation, mais vous en voudrez peut-être plus encore. Prenez le temps de réévaluer votre situation actuelle et commencez à apporter les modifications nécessaires pour atteindre vos objectifs.

 

Vous devrez peut-être retourner faire des études pour obtenir un diplôme dans un domaine complètement différent de manière à obtenir le travail que vous souhaitez. Ce nouveau diplôme pourrait vous obliger à sortir de votre zone de confort, mais cela pourrait également vous apporter une vision totalement différente de la vie.

 

L’expansion de secteurs tels que l’informatique peut exiger que vous ayez une maîtrise ès sciences en génie informatique, mais que cela ne vous empêche pas d’atteindre vos objectifs.

 

Alors, s’il-vous-plaît, détendez-vous un peu et acceptez de ne pas tout savoir ou comprendre dès le départ.

 

Après avoir commencé avec votre patron, obtenu du bonheur et des émotions, si cela ne vous suffit pas, réévaluez, puis passez à un nouvel emploi, obtenez une promotion et soyez heureux pendant quelques années, puis créez votre propre entreprise.

 

Donnez-vous la permission de faire quelques erreurs, mais ne vous satisfaites jamais de rester assis, d’être malheureux, d’être complaisant et de rester là où vous ne vous sentez pas à votre place, en espérant un miracle.

 

Le miracle ne viendra pas. Pas avant que vous vous soyez pris en main.

 

Alors commencez maintenant. Évaluez votre situation. Posez-vous les bonnes questions. Fouillez et sondez jusqu’à ce que vous obteniez vos réponses. Trouvez et modifiez ce maillon faible dans votre chaîne de réussite.

 

Règle d’or du succès que l’on n’apprend pas au travail :

 

Si vous priorisez toujours ce qui est important pour vous, ce qui compte profondément et ce qui vous épanoui, vous disposerez toujours des meilleurs moyens pour clarifier, comprendre et faire progresser votre situation vers le meilleur.

 

Dream League Soccer APK 2020 + MOD + OBB Data